Le chant des fous

Un film de Georges Luneau. 1980, France - 93 min.

Chants en bengali, sous-titrés en français.

Les musiciens mystiques Bauls, (certains écrivent Bâuls) “fous”en bengali, parcourent depuis des siècles le Bengale en exaltant “les chemins de l’amour”, philosophie issue d’un des courants populaires de la vie spirituelle indienne, ignorant les castes et et mélangeant soufisme, bouddhisme, yoga et tantrisme. Ce film suit le voyage de différents chanteurs qui se retrouvent au festival du Sonamurkhi, où ils sont plusieurs à danser et chanter pendant 4 jours et 4 nuits. Les chants bauls ont été proclamés en 2005 chef-d’oeuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité. On passe ce film tous les ans, et on le passera jusqu’à ce que le monde entier l’ait vu, c’est dire tout le bien qu’on en pense.

Gerges Luneau : réalisateur français autodidacte, il réalise de nombreux films à partir de 1969, d'abord au Népal, puis en Inde, en France, en Italie, aux États-Unis et au Moyen-Orient, enregistre et réalise sept disques sur les musiques de l'Indes et du Tibet. En 1983 et 1984 il crée qvec Bernard Lortat-Jacob le festival du Film des Musiques du Monde et en 1997, avec Nathalie Doutreleau il crée et dirige pendant 10 ans le premier festival des Arts de rue à Paris : Le printemps des rues.