VENDREDI – 21h Cave Poésie
Concert Solelh Colc

Solelh Colc est un trio unique qui propose une musique énergique et positive, un quasi-rockau croisement du blues et de la musique cajun. Les chants se font en occitan, en cajun ou en anglais, pour créer un créole typiquement toulousain, aussi local qu’exotique, aussi ouvert qu’enraciné, entre audace et simplicité. (présentation du diffuseur)

Samedi 26 juin – 18h Cour de la Cinémathèque
BAL Aborigenious

Aborigénious est un rêve : celui de retrouver un peu et donc de réinventer la musique de danses des communautés villageoises perdues au fin fond du Quercy/Rouergue d’avant les dictatures de la musique tempérée, des modes universels, des rythmes bien assis, du métronome, de la danse bien comme il faut, du sérieux folk et néo-trad, des polyphonies, de la justesse tonale, des arrangements genre musique classique du pauvre, des métissages-collages, de la provincialisation-parisianisation et tout ça. Rêve de joie, d’humour, d’instruments simples ou primitifs, de danses déconneuses, de chansons d’enfants qui font danser les grands, de grooves primitifs, d’impros à risques, de mélodies intempérantes et d’harmonies rares et incontrôlées. Très dur d’arriver à ça et d’ailleurs nous y arrivons encore très mal, vu que le groupe ne s’est formé que cette année et qu’il a deux formules à mettre au point : la première, la plus intéressante, dans laquelle se mélangent, au noyau initial, des enfants, des adultes et de vieux chanteurs ou chanteuses de la région de St-Antonin, pour les réjouissances locales, et ce noyau initial, beaucoup moins picturesque, qui se produira ce soir. Avec Fabienne Larroque (danses), et pour la musique : Vincent Ligou (rasclets, sulfateuse, accordéon-piano, violon), Guilhèm Arbiol (bomba, chant), Aurélie Neuville du Breuilh (triangul, palets, tamborn de masca, brama-topin, corne, soupière, saladier à anneaux, bronzinador, arrosoir, chant), Claude Sicre (accordéon double effet, flûte à 3 trous, flûte à 6 trous, harmonica folk, tusta- zoin, cymbales montreur d’ours, timbrèu, chant).

Samedi 26 juin – 19h Cave Poésie
Concert Duo CHARQ GHARB
Mira et Lamar se rencontrent enfants, au Conservatoire National Edward Saïd de Bethléem, creuset de leur formation musicale et passion commune. Quelques années plus tard, en 2018, Charq Gharb né de cette collaboration, réunissant ainsi leurs parcours artistiques.
De la Palestine à la France, le duo s’inspire de leur propre identité pour créer une fusion musicale des mondes oriental et classique. Aujourd’hui basées à Toulouse, elles font naître un style original et personnel rajoutant une nouvelle couleur à la musique palestinienne. Le programme Bedaye est composé de morceaux inédits fruits de leurs talents de compositrices, ainsi que d’arrangements de morceaux du répertoire traditionnel oriental. Dans ce « début » proverbial, cohabitent ainsi de grands compositeurs orientaux comme Abdel Wahab et Rabih Abou-Khalil, ainsi que des chansons de Fayrouz, Umm Kulthoum et Reem Banna, sous un jour revisité et arrangé à leur façon. Mais la véritable magie se produit sur scène, lors de leurs sessions d’improvisation aux sonorités qui révèlent l’alchimie entre les deux cultures (présentation du producteur).

Samedi 26 juin – 21h Cave Poésie
Spectacle théâtral Patrick Noviello
“Tu viens d’où ?”
A cette question, nous sommes souvent amenés à répondre. Mais le faire trop rapidement, c’est toujours un peu se trahir. Patrick Novielo a décidé de s’y attaquer à travers cette conférence théâtralisée et musicale. « C’est moi, c’est l’italien » entre humour et émotion, raconte ses origines en faisant appel aux grands auteurs et à l’actualité.
L’exil, la migration d’un côté, l’intégration de l’autre et face à eux le nationalisme et le racisme : des thèmes contemporains dont le journaliste s’empare en s’appuyant sur son histoire familiale. Une petite histoire qui rejoint la grande.
Tour à tour drôle ou grave, mais jamais moralisateur, l’auteur utilise des références populaires pour faire passer son message à tous, jeunes ou moins jeunes : ne jamais oublier d’où l’on vient pour ne pas reproduire les erreurs du passé (présentation du diffuseur).

Dimanche 27 juin de 15h30 à 16h30 BASILIQUE SAINT-SERNIN

Un dialogue inédit carillon/cornemuse bodega/hautbois graile : une rencontre haut-perchée en live dans le clocher de Saint-Sernin, que l’on pourra entendre depuis la porte Miègeville.
Maël Proudom : carillon, Xavier Vidal : graile, François Bacabe : bodega.