23 ème année de PMC et une étape marquée par un projet neuf, voulu depuis 2019 (la dite crise sanitaire nous ayant empêché de), celui :
    1) de faire coïncider PMC et le Forom des Langues du Monde (samedi et dimanche communs). Per que (patchimou)? Parce que (patamouchto) ces deux manifestations ont pour objet de faire découvrir les cultures des peuples du monde (en donnant le plus possible la parole à leurs représentants), ce qui nous semble particulièrement urgent vu les circonstances dans le contexte actuel de cette pauvre conjoncture internationale et locale tanben, et que les rapprocher peut nous permettre de présenter une vue plus riche, permettre à nos invités de l’une d’aller à l’autre et versi-­versa, idem pour nos publics, nous permettre ainsi d’inventer des passerelles inouïes, permettre à la presse de mieux saisir
notre démarche d’ensemble et donc, belèu, de nous offrir plus de visibilité;; enfin, las sur la liste matérielle, de nous permettre de faire des économies (les fonds baissent) ;
    2) d’essayer de toucher d’autres associations ou institutions intéressées pour essayer de bâtir avec elles un Mois des Cultures des Peuples du Monde (de fin mai à fin juin), qui concentrerait certaines des activités de ce domaine (sans avoir l’ambition idiote de tout faire à ce moment-­là, bien entendu), les plus idoines aux partenariats multiples, afin de fouiller le thème, provoquer des rencontres improbables, ingénier des situations propices à la naissance de créations chef-­oeuvrières (ce qui est arrivé au Forom avec Meschonnic rencontrant des associatifs sur leurs stands et écrivant la Déclaration des Devoirs envers les Langues et le Langage, voir le livret du Forom).1
    Nous commençons de bâtir ce grand modeste projet cette année: nous accentuons notre partenariat avec la Cinémathèque (ciné-­concert pour mettre en valeur ses réserves, collaboration pour des séances films d’enfants), nous installons cette année une scène pour la Poésie des Peuples, nous nous donnons un cadre plus serré de partenariat avec Rio Loco (plusieurs films sur les musiques du Portugal et des pays lusophones, échanges pour des concerts, une part de communication commune) 2.

Pour le reste (Guyane, Mexique, Bengale, Terre de Feu et Nordeste musiqué par le fabulous Vincent Segal, Angola, Chine, Kirghizstan, Ouzbékistan, Mélanésie, Congo, Occitanie, etc.).
Lisez bien le programme !
Notez que le dimanche il y aura plein de films sur les enfants-­musiciens de plusieurs pays (que les enfants y amènent leurs papas pour la Fête des pères tandis que les mamans feront écrire en cinquante langues et calligraphies diverses des Bonnes Fêtes Papa au Forom !) et deux films où les langues jouent un rôle important à côté de la musique. Notez aussi que vous risquez de croiser pas mal de stars de Rio Loco au cinéma ou au Forom et donc aussi dans notre chère rue du Taur.

Remerciementations à nos subventionneurs qui assurent grave, à tous les bénévoles, aux stagiaires, à toute l’équipe d’Escambiar, et à notre public fidèle (as Lassie) !

Claude SICRE Direction artistique et programmation


1 Dans cette optique, je verrais bien le Marathon des Mots consacrer spécifiquement un jour aux littératures des peuples du monde avec écrivains, anthropologues, ethnologues, et en lien avec nos films et les concerts de Rio Loco.
2 Cette année nous avons été obligés, pour des raisons indépendantes, de monter Forom et PMC dans la même semaine que Rio Loco : nous verrons bien si ça apporte tant de choses que nous préférerons cela à notre date habituelle de fin mai. Attendons les avis du max d’amateurs.

Comité de programmation
Claude Sicre – Xavier Vidal : musicien, enseignant en musicologie 
Bernard Lortat-Jacob : ethnomusicologue
Hervé Bordier – Pascal Caumont – Patrick Sicre

Animations
Laurence Albert, Magali Pla, Patrick Sicre, Sofia Cuazitl Orozco .

Livret
Claude Sicre, Aurélie Neuville du Breuilh, Magali Pla, Nicole Sibille, Patrick Sicre, Alexia Di Giovanni et Marie Auriol.

Responsables cour
David Brunel, Patrick Sicre.

Regie : 
Baptiste Guillard.

Bar
François Bacabe, Ghis Culos.

Administration
Myriam Mazouzi, Gilles Jumaire, Martine Hébrard, Maïdou Sicre.

Remerciements à :
Hervé Bordier, Maïdou Sicre, Magali Pla, Docteur Wang, François Bacabe, Laurence Fayet, Patricia Ciutat, Martine Hébrard-Calastrenc, Nicole Sibille et Bernard Lortat-Jacob.

Retrouvez nous sur :