Vendredi 22 Novembre

Grande Salle - 15h

FANFARON, FANFARON

Un film de Corneliu Gheorghita, France - Roumanie, 2005, 52 min, langue : roumain, sous-titré en français

La Roumanie, terre des Roumains et des Tziganes, compte une multitude de fanfares populaires qui rythment la vie quotidienne des villages. On fait appel à eux pour célébrer un mariage ou un enterrement, tout au long de l’année, ils répètent dans la rue et enseignent ainsi, non seulement leur savoir-faire mais au-delà, leur passion pour la musique aux plus jeunes. S’ils ne parviennent plus aujourd’hui à vivre de leur talent, ils éprouvent cependant une grande fierté à maintenir leurs fanfares en vie, comme dernier vestige d’un passé plus « glorieux » (présentation du producteur).

La projection sera suivie d'une conversation avec le réalisateur, Corneliu Gheorghita, Bernard Lortat-Jacob, Xavier Vidal, Jean-Jacques Casteret et Brice Tissier .

Rencontre d’étudiants en musique et en cinéma dans laquelle, avec les questions artistiques et culturelles, en étroit lien avec elles, seront abordées des questions aussi pratiques que : quelle est la réalité du métier de cinéaste ethnologue, d’ethnologue vidéaste, y a-t-il des demandes, des débouchés, quelles sont les beautés de cette profession, ses exigences, ses pièges, ses aventures ?

 

À partir des expériences multiples de B. Lortat-Jacob et de Corneliu Gheorghita et de leurs itinéraires différents, qui auront cent anecdotes à vous raconter, et des expériences plus locales de Xavier Vidal et de JJ. Casteret, se dessinera un tableau très large des perspectives qui s’ouvrent aux aspirants.

 

Où l'on s’apercevra que voyages, rencontres avec des cultures méconnues, résolutions de problèmes techniques et inventions, pratique artistique et réflexion hautement intellectuelle et éthique (l’avenir de la pluralité des cultures du monde est l’enjeu) se mêlent inextricablement. CS

Petite Salle - 15h45

ROOTS TOUR

Un film de Claude Sicre, 2013, France, 60 min. Multilingue, parfois sous-titré en français ou en anglais.

Série de mini-films (bandes-annonces des films qui sont passés à PMC) constituant un tour du monde d'authentiques ou d'éventuelles traditions musicales populaires. Des surprises à chaque minute, venues des fins fonds de partout et même de Toulouse.

La projection sera suivie d’une conversation avec le réalisateur.

19h00 : INAUGURATION

Discours et pot d'inauguration dans l'enceinte de la cinémathèque sous la tente des animations.

Grande salle  - 20 h 45

CINÉ-CONCERT SUR TOULOUSE: DE LA BELLE ÉPOQUE AUX ANNÉES 50

Archives Cinémathèque de Toulouse choisies par Claude Sicre, Xavier Vidal, Francesca Bozzano, durée totale : 45 min

- Les 3 vues Lumière: Rue Alsace Lorraine (1’12’’), Toulouse Place du Capitole I (55’’), Toulouse Place du Capitole II (53’’), 1896, Frères Lumière, 35mm.

- Concours international d'élégance et confort automobile à Toulouse, 1934, réalisateur inconnu, 35mm (6’27’’)
- Toulouse : Championnat de France de rugby - Racing-Club de France contre le Stade Toulousain (extrait), 1920 réalisateur inconnu, 35mm (6’)
- Course de taureaux. Ville de Toulouse, 1912, réalisateur inconnu, 35mm (2’20’’)

- Le Roi de l'oignon, 1927, réalisateur inconnu, 35mm (18’05’’)
- Le Mariage des Diables Blancs, 1954, réalisateur supposé Georges Baylac, 35mm (7’45’’)
- Toulouse et Montastruc, années 1950, Jean Seran, 16mm (1’30’’)

La projection sera suivie d'une conversation avec Francesca Bozzano, Xavier Vidal, Claude Sicre.

Francesca Bozzano, réalisatrice de documentaires par accident et archiviste cinématographique par vocation, après avoir occupé différents postes au sein de la Cinémathèque de Toulouse à partir de 2007, en est la Directrice des Collections depuis avril 2019.

La Cinémathèque nous ouvre ses collections les plus anciennes avec ces muets sur la Toulouse de la fin du 19ème et du début 20ème, et nous avons fait exprès d’en choisir deux des années cinquante pour que des Toulousains viennent s’y reconnaître ou reconnaître leurs parents. Très possible, car il y a de la foule, et pas mal de gros plans.

Dépaysement absolu face pourtant à des lieux que l’on voit encore, voyage dans le temps qui sera mis en valeur, illustré, et aussi joué par trois musiciens toulousains : Demis Delatie (clarinette, clarinette basse, saxophone ténor), Grégory Daltin (accordéon) et Xavier Vidal (instruments traditionnels hautbois, flûtes, cornemuses, violon, mélodies toulousaines d’époque).

La conversation qui suivra sera surtout, nous l’espérons, faite d’anecdotes racontées par le public (personnellement j’en ai déjà deux sur le rugby et une sur les funambules) au nombre desquelles celles sur le cinéma à l’époque. Francesca Bozzano sera là pour répondre à toutes vos questions techniques, et les musiciens aux questions des mélomanes.

Réservez vos places bien à l’avance car il n’y a que 200 places ! CS